Dimitri Bortnikov écrivain

Né en 1968 au bord de la Volga à Kouïbichev (aujourd’hui Samara), Dimitri Bortnikov a débuté desDimitri-Bortnikov études de médecine avant de s’engager dans l’armée pour deux années qui l’ont conduit jusqu’au Pôle nord. Tour à tour aide-soignant dans une maternité, professeur de danse, cuisinier particulier chez une comtesse russe à Paris, il écrit très tôt. Son premier roman, Le syndrome de Fritz, écrit en russe, est publié  en 2002 et reçoit le Booker Prize russe. En 2005, il publie Svinobourg.  Arrivé en France, il abandonne sa langue maternelle pour adopter le français en publiant Furioso en 2008. S’ensuit Le repas de morts en 2011 et une traduction du slave en français des lettres d’Ivan le Terrible en 2012.

Bibliographie

Le Syndrome de Fritz, (Booker Prize russe en 2002) éd. Noir sur Blanc, traduction Julie Bouvard, 2010, rééd Libretto, 2012.

 

 

Svinobourg, traduction Bernard Kreise, Le Seuil, 2005.

 

 

 

furiosoFurioso, éditions Musica Falsa, 2008.

 

 

 

repas de mortsRepas de morts, éditions Allia, 2011.

Voir la critique du livre sur telerama.fr

 

 

 

ivanlesevereJe suis la paix en guerre, lettres d’Ivan le Sévère, dit Ivan le Terrible, trad. Dimitri Bortnikov, Allia, 2012.

Pour aller plus loin

Pour écouter un aperçu